Go back

Comment pouvons-nous maintenir des organisations statiques dans un monde en perpétuelle mutation ?

11/08/2019

Bien que la plupart des leaders évoquent un monde toujours plus complexe où la réactivité est érigée au rang d’une vertu cardinale,  la grande majorité de nos entreprises évoluent encore et toujours selon un mode de fonctionnement hérité d’une division immuable du travail.

La structure est hiérarchique et verticale. La responsabilité est individuelle, le pouvoir de décision est centralisé et les relations sont formalisées via une découpe fonctionnelle des processus.

Dans ces circonstances, l’entreprise programme bien souvent des formations intensives adressées aux managers pour inculquer plus de créativité et de participation.

Et pourtant, les résultats des enquêtes convergent : le niveau de désengagement des employés reste très élevé.

Quand les entreprises vont oser clairement remettre en question leur modèle organisationnel afin de l’ajuster aux aspirations des collaborateurs et faire face aux défis externes qui s’imposent ?

Peut-on vraiment espérer qu’un manager formé aux pratiques participatives soit plus performant si, à l’issue de sa formation, il est replongé dans une organisation basée sur une compétition individuelle sans mécanisme structuré d’intelligence collective ?

Toute formation ou programme de coaching est réduit à peu de choses si les leaders de l’entreprise ne font pas évoluer en parallèle leur gouvernance.

Heureusement, de nombreuses initiatives voient le jour dans les entreprises afin d’apporter plus de sens, de cohérence et de lien entre les évolutions de l’environnement externe et les besoins d’agilité interne.

Les méthodes évoluent pour renforcer la collaboration et la responsabilité collaborative. Les expériences concrètes s’accumulent. De nouveaux modes de gouvernance émergent.

Le renforcement de l’engagement des collaborateurs implique une réflexion en profondeur de la gouvernance interne.

L’essentiel est que chaque entreprise, chaque organisation trouve sa voie. Le pire serait de ne pas agir.

Pour en savoir plus sur les nouvelles formes de gouvernance :

Pourquoi le travail passera dans le futur par de nouvelles formes de gouvernance ?

 

Partager sur

Mailing list

Restez informé des nouveautés proposées par Bend.

Inscription