Go back

Les DRH soumis à une pression organisationnelle forte privilégient la forme au fond

13/01/2019

Comment un manager RH soumis à une pression hiérarchique plus ou moins forte réagit face au choix entre deux outils de tri automatique des CV ?

C’est ce qu’a testé le cabinet Ad Hoc Lab dont les conclusions viennent d’être partagées via le site Harvard Business Review.

L’originalité de l’approche consiste à relier le contexte organisationnel dans lequel se trouve le responsable RH avec le choix qu’il effectue entre deux solutions de tri automatique des CV.

La première solution est présentée en utilisant des arguments invraisemblables (résultats illusoires, chiffres excessifs) et des bénéfices basés uniquement sur des généralités.

La seconde solution est présentée en utilisant des arguments vraisemblables (description détaillée et crédible des fonctionnalités) et des bénéfices basés sur des résultats chez des clients réels.

Par ailleurs, les managers ont été soumis à un questionnaire pour évaluer la pression organisationnelle perçue dans leur environnement professionnel.

Verdict de l’enquête faite auprès de 316 responsables RH : plus les individus doivent rendre compte de leur choix, plus ils sont sensibles à la forme plutôt qu’au fond. Ils repèrent moins les informations invraisemblables et ils sont sujets aux décisions irrationnelles.

Moins ils sont soumis à la pression hiérarchique, plus ils sont sensibles au fond et aux arguments détaillés.

Plus que jamais, l’amélioration de la performance des organisations passe par une révision en profondeur des modes de gouvernance.

Les responsables RH en sont les témoins privilégiés et des acteurs clés du changement.

Il est temps de favoriser le partage des objectifs au lieu de se concentrer sur la distribution des tâches.

Partager sur

Mailing list

Restez informé des nouveautés proposées par Bend.

Inscription